La Maîtresse Servante

Oublié, introuvable, le roman de « La Maîtresse Servante » attendait depuis près d’un siècle une réédition.

   Paru en 1911, ce récit plein de charme  fut écrit à deux mains par les frères Jérôme et Jean Tharaud.

    Aujourd’hui, oubliés eux aussi ces auteurs ont pourtant jalonné de leurs écrits toute la première moitié du XX° siècle. Académiciens, prix Goncourt, romanciers, journalistes, grands reporters, amis de Péguy, proches de Lyautey, ils sont les témoins et les chroniqueurs de leur temps. De l’affaire Dreyfus à la Libération,  l’œuvre de Jérôme et Jean Tharaud  reflète et réfracte toute une époque, celle de notre proche passé.

    Ce sont aussi des romanciers subtiles qui excellent, avec « La Maîtresse Servante » notamment, à décrire une vie provinciale rythmée  par les cycles de la nature, les fêtes traditionnelles et les travaux des champs, faisant revivre ainsi leurs souvenirs d’enfance en Limousin et en Charente.

  Dans un style simple, uni, d’un parfait classicisme, ils content une belle, originale et pathétique histoire d’amour, pleine de finesse psychologique, enrichie de pittoresques personnages secondaires ainsi que de savoureuses anecdotes.

  Dans de verts paysages pleins des ombres du passé, au bord de forêts frissonnantes de souvenirs parfois angoissés, ils nous donnent à contempler la peinture d’une classe sociale, celle des hobereaux de la campagne à la fin du XIX° siècle.

  Saluée dès sa sortie avec enthousiasme par Maurice Barrès, l’œuvre connut un très grand succès et de nombreuses rééditions, disparues pour la plupart.

 

 

Article de PRESSE   
      ci-dessous
                    
          La Dépêche du Bassin  juillet 2009


 

 

Où acheter ce livre:  http://www.amazon.fr/Ma%C3%AEtresse-Servante-Tharaud/dp/2355270287/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1252500631&sr=8-1